Capitales et majuscules, Grammaire, Orthotypographie

Capitales et majuscules: des synonymes non superposables

En un mot : Typographie et Grammaire sont dans un bateau.

(Illustration «Clker-Free-Vector-Images» sur Pixabay.com.)

Capitales (grande ou petite) s’oppose à bas de casse. Les termes viennent de l’imprimerie. Majuscule, qui vient de l’écriture manuscrite, s’oppose à minuscule. Mais majuscule a également un sens grammatical.

Un peu de vocabulaire

Dans l’imprimerie (et en typographie, même numérique aujourd’hui), on distingue :

  • les capitales (grandes capitales) ;
  • les petites capitales (apparaissent avec le dessin d’une capitale, mais de la taille de ce que, dans le langage courant, on nomme « minuscules ») ;
  • les caractères « bas de casse ».

Dans l’écriture cursive, on distingue :

  • les majuscules (correspondance avec les grandes capitales) ;
  • les minuscules (correspondant avec le bas de casse).

En grammaire

La notion de majuscule a aussi une valeur grammaticale spécifique (majuscule de phrase, de nom propre, identification de la première lettre d’un vers en poésie traditionnelle). En ce sens, son équivalent est capitale initiale (à l’initiale du premier mot d’une phrase, d’un nom propre…).

On peut ainsi écrire une phrase entièrement en capitales :
QUI A BU BOIRA, mais elle n’a qu’une majuscule (grammaticale): le Q du mot initial. Il arrive même que les graphistes composent des textes intégralement en majuscules :
le chapeau qu’il vous faut. Il n’empêche : le premier L (de le) est bel et bien une majuscule, même si sont traitement typographique est indifférencié du reste.

Voir aussi

Par défaut